0698507305

Publicité Facebook : comment l’écrire pour être efficace ?

par | 13 décembre 2018 | Page facebook, Réseaux sociaux | 0 commentaires

La situation

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous lancer dans la publicité mais connaissez-vous les astuces pour être efficace ? Pensez-vous que poster des billets avec comme seul argument une photo de votre dernier gâteau, de votre dernière réalisation est suffisant pour déclencher une réaction ?

Que recherchez vous ? 

Comme beaucoup vous voulez des réactions, des commentaires et des partages sur votre publication payante, non ? Après tout, si vous donnez de l’argent à Facebook c’est bien pour un obtenir un résultat.

Facebook le maître du jeu

Le réseau social veut mettre en avant les pages qui, selon les termes de ce cher Mark, encouragent les interactions entre fans. Autrement dit celles qui lancent un débat, quel qu’il soit. Pour Facebook les posts qui bénéficient de commentaires longs et engageants, sont à booster pour la visibilité organique.

Vous avez compris, si votre publication payante montre un bel objet dont vous êtes fiers mais qui nous suscitent qu’une vague réaction (j’aime) alors vous payez pour rien.

La publicité qui reçoit rapidement des réactions avec des commentaires, des partages, des clics aura plus de chances de gagner une enchère sur Facebook. 

Ah bon , il y a une enchère pour les publicités Facebook ?

L’espace pour votre publicité est restreint dans le fil d’actualités ou sur la droite de l’écran. Il faut donc que Facebook opère un choix. Pour décider de la publication qui prendra le dessus, il regarde non seulement votre enchère / votre budget mais également l’implication des utilisateurs. Facebook évalue la pertinence de votre publicité par rapport aux fans que vous ciblez (cible = audience chez Facebook). Quelque part, ça permet à toutes les entreprises, grandes ou petites, d’avoir leur chance, à condition de faire preuve de créativité et de pertinence.

Que recherche Facebook ?

Dites-vous bien que Facebook a pour un objectif premier celui de satisfaire sa base de clients. Si ces derniers n’interagissent pas, alors vous serez placé dans le fonds du panier.

Le réseau social veut leur montrer des choses divertissantes et adaptées à leur comportement.

 Comment faire pour être performant ?

Jouez avec les émotions des fans. Ce sont avant tout des êtres humains et pas seulement un peuple de moutons à qui on demande de cliquer sur un bouton.

La photo de quelqu’un qui rit, qui pleure, qui s’étonne fait réagir car elle place l’émotion au milieu du message. La colère ou la satisfaction, l’approbation ou la désapprobation vous font réagir instantanément à une publication (payante ou pas).

Si vous trouvez une vidéo touchante, émotionnellement parlant, alors votre nature humaine fera que vous réagirez, en intervenant dans le débat lancé par la vidéo.

Selon certains spécialistes, il existe une hiérarchie dans les émotions. Certaines sont de plus haut niveau que d’autres. En voici quelques unes dans l’ordre de réaction : 

  1. Admiration ou émerveillement
  2. Anxiété
  3. Peur
  4. Dégoût
  5. Tristesse
  6. Surprise

Utilisez-les ! 

Ne cherchez pas à prouver que votre produit est le meilleur en abreuvant vos fans de termes techniques. Le message qui dit que le gâteau est cuit pendant deux heures et a demandé une heure de préparation et une cuisson de 15 minutes, n’est pas vendeur. Par contre, le message « Produit élu gâteau de l’année par un jury d’internautes en juin dernier » … qui ont voté en toute conscience, ça nous parle d’honnêteté, de reconnaissance. Et moi, l’internaute lamba au courant de tout je n’ai pas encore goûté ce gâteau ?

Un autre exemple : « Profitez de notre offre, elle ne dure que 3 jours » : ce message met en oeuvre l’émotion centrée sur la peur de perdre quelque chose.

Oubliez la vente et amusez votre cible

Vendre directement peut être payant pour quelqu’un qui a déjà conscience de son problème et qui considère que vous êtes parmi les mieux placés pour le résoudre. Est-ce le cas pour vos fans ou prospects ?

Parlez avec le cœur à votre prospect ! Posez lui des questions en l’attirant avec une émotion. « Savez vous que nous livrons au domicile des personnes dépendantes ? Pour en connaître les modalités, venez en magasin ou appelez-nous ! » pourrait être une bonne approche.

Récemment un ami m’a montré une vidéo sous TikTok d’une personne adulte a qui on présentait un biberon. Il réagissait à la manière d’un bébé en disant « Nan ! » et en éloignant le biberon. Puis on lui présentait une bouteille de liquide jaune dont nous tairons  le fabricant. Et là, l’adulte-bébé se met à crier son contentement et à gesticuler. Toute la journée mon ami, n’a eu de cesse de la montrer à son entourage. Je ne sais pas par qui cette vidéo avait été faite mais si une marque d’apéritif l’avait réalisée (ce qui n’est pas le cas), je pense qu’elle aurait réussit un sacré coup de pub.

On a joué sur quoi ? Le rire, la parodie et le lien avec l’alcool. Que d’émotions !

Il semblerait que les emojis véhiculent une attitude cool et qu’elles peuvent accroître la diffusion et les commentaires sur le post. N’en placez pas une tonne mais juste ce qu’il faut pour paraître plus humain et moins machine à vendre.

Utilisez l’engagement de vos fans. S’ils publient une information intéressante et positive, partagez la. Une photo, une réaction permettra de mieux faire passer le message car il ne vient pas de vous mais de quelqu’un de semblable au fan. Il aura alors plus tendance à baisser la garde et à s’engager. Encore une raison supplémentaire de construire une publication qui provoque une réaction.

 Vous voulez faire réagir ? Alors demander une réaction !

Ça semble peut-être idiot comme remarque mais pourtant dans une publication on est souvent lointain par le sujet, par le ton adopté. On poste une photo et puis on s’en va. Pourquoi ne pas demander aux fans de laisser un commentaire ? « Vous avez déjà goûté notre gâteau ? Si oui, dites-nous ce qui vous a plu …. ou pas. Ça nous fera avancer vers un meilleur produit.« 

Outre le fait que ça générera une réaction, vous aurez peut-être la chance de voir apparaître des pistes pour améliorer votre produit / service. Ça s’appelle de la co-création !

Bien entendu, si l’internaute réagit, vous devrez répondre pour corriger son appréciation, pour le remercier, pour la compléter … Il saura ainsi qu’il y a un humain derrière la publication.

Enfin, lorsque vous créez une publicité, n’oubliez de la diffuser auprès de vos fans (même si vous cherchez de nouveaux prospects) car vous verrez que le coût est moins élevé sur cette audience et ça permettra de récolter rapidement des réactions.

Conclusion

Vous avez pu appréhender, je l’espère, tout au long de cet article que les réseaux sociaux, n’échappent pas à une règle simple : soyez humain !

Vendre c’est bien car ça vous vivre et prospérer votre commerce mais vous ne pouvez réussir une campagne publicitaire et rester longtemps dans le cœur de vos fans sans une certaine proximité.

Facebook n’a pas été créé pour vendre mais pour étoffer des relations sociales. Ensuite, et seulement ensuite, sont apparues les contingences économiques qui ont fait que ce réseau social s’est engouffré dans la publicité … avec un certain bonheur, il faut le reconnaître.

Question : si vous faites déjà de la publicité sur Facebook, quels sont vos premiers constats ?