0698507305

5 astuces et un mariage avec Facebook

2 Mar 2017

Ecrit par DigitAuxil

Nous allons parler dans ce billet des éléments qui vous permettront de mieux animer votre page Facebook et d’engager un peu plus votre communauté.

Vous le savez, ce n’est pas chose aisée de motiver les personnes qui aiment votre page afin de réagir ou de partager. Lorsque vous aurez atteint un certain nombre de fans, vous noterez une stagnation dans le recrutement et les réactions des fans.

Il vous faudra alors engager votre communauté avec quelque chose qui sort de l’ordinaire.

La première chose que je pourrais vous conseiller serait de rédiger un contenu très ciblé, très intéressant et/ou très amusant. Evidemment c’est facile à dire et beaucoup moins à faire. Ce n’est jamais très simple de réaliser ce genre de contenu mais pourtant il va vous falloir y passer.  Bien souvent, sur les réseaux sociaux vous allez mettre en avant votre savoir-faire ou un événement qui s’est passé chez vous, comme la dernière tarte au sucre que le boulanger pâtissier a réalisé ou l’inauguration de son nième magasin. Très bien ! Il faut en parler mais essayez de sortir des sentiers battus pour vous démarquez.

Pour vous plonger plus dans le contexte, imaginez votre prospect/client en train de déjeuner dans un petit restaurant de proximité avec ses amis. Vous entrez, vous vous dirigez vers sa table et l’interrompez avec un message sur votre tarte au sucre (la meilleure au monde, la plus sucrée, la plus digeste …). Vous y croyez à votre produit, n’est-ce pas ?

Voici trois réactions possibles de  la part de votre cible :

  • il doit rendre une visite à sa petite amie et ne veut pas y aller les mains vides. Dans ce cas il sera réceptif …. si vous lui faites une offre attrayante !
  • un des amis avec qui il est attablé, vous connaît et lui vante la qualité de vos produits. Il se laisse séduire … pour tester
  • il n’a pas besoin de votre produit actuellement et aucun de ses amis ne le pousse à réagir mais vous l’interrompez en faisant quelque chose d’original qui suscite sa curiosité (un tour de magie qui fait disparaître et réapparaître votre tarte) ou vous avez un accoutrement qui attire son attention (vous êtes déguisé en crapaud avec une tarte dans la main). Ca l’amuse, il accroche ! Un crapaud ça ne mange pas de tarte, non ? Rassurez-moi.

Dans ce premier point nous parlons de ce troisième cas de figure.

N’oubliez pas que pour parler à votre public il vous faudra déjà l’identifier. Il va falloir dire qui est exactement la cible que vous cherchez à atteindre.

Revenons à notre scène dans le petit restaurant. Vous vous pointez dans ce restaurant parce que vous savez que le fan potentiel qui est un jeune de moins de 25 ans, peut s’y trouver. Si le prospect avait été un célibataire de plus de 50 ans classé CSP+, vous seriez rentré bredouille de votre incursion.

Commencez donc par imaginer à quoi ressemble la personne avec qui vous voulez discuter. Ce n’est pas facile, j’en conviens. Si vous donnez des cours de mathématiques : quelle est la cible ? L’adolescent en peine ou les parents désespérés ? Je vous laisse le temps de la réflexion !

Si vous vendez des automobiles de sport, quelle est votre cible ?

Vous avez réussi à trouver votre cible ? Bravo ! Maintenant il vous faut essayer de découvrir ses désirs. Un travail de réflexion issu d’une enquête rapide peut déboucher sur des constats comme ceux-ci :

  • Isabelle, 23 ans, est en fac de psychologie et elle travaille le weekend chez Burger King. Elle n’a pas le temps de faire de la déco le weekend alors elle recherche des astuces pour ranger plus vite son appartement de 15 mètres carrés avec son placard plutôt petit.
  • Alain, 56 ans, mécanicien passionné de motos grosses cylindrées cherche une combinaison pour faire des balades en moto le weekend, même s’il pleut.
  • Mylène, la trentaine, est mère de famille. Elle est trop occupée par son gamin en bas âge pour préparer à manger. Elle cherche des desserts pas très chers, notamment le weekend.

Pour résumer il faut penser à une communication basée sur le ludique ou sur quelque chose qui sort de l’ordinaire et qui va vous permettre d’accrocher votre communauté que vous connaîtrez parfaitement.

Le deuxième point sur lequel il peut être intéressant de s’attarder, c’est de soigner les titres, les accroches. Typiquement lequel de ces titres vous donne le plus envie de lire un article  ?

  • comment boire un café savoureux dès le matin ?
  • comment faire un délicieux café tous les matins ?
  • de quoi sont fait les délicieux cafés italiens ?
  • 5 astuces pour faire un excellent café ?

Certaines statistiques nous disent que les titres les plus efficaces sont ceux qui contiennent un nombre. Assez bizarrement il semblerait que 3, 5 et 7 soient les plus porteurs. Soit ! Si vous regardez certains posts qui paraissent dans Facebook, vous noterez que certains titres commencent par “les 10 façons de xxxx”, “les 3 secrets de xxxxxx”, “Les 6 vidéos qui xxxx”.

L’internaute doit accrocher sur le titre pour qu’il décide d’aller plus loin dans la lecture, à moins que l’image ne soit la plus forte et ne retienne son attention avant même le titre.

Le troisième point qu’il faut considérer, c’est l’image. Bien entendu, vous aurez matière pour prendre des images autour de vous. Mais il faudra sortir des photos de mauvaise qualité, pixelisées, des banques d’images sur-utilisées, notamment les gratuites.

Pour être remarqué dans le fil d’actualité de Facebook qui est inondé de publications, payantes ou pas, essayez de sortir des sentiers battus. Pensez à des images anciennes pour parler d’un produit innovant, peut être faudra-t-il utiliser un format d’image comme le gif animé pour créer et amusez votre public avec des images tirées de films, en décalage avec le sujet.

Il faut se faire remarquer avec un bon titre et une bonne image. C’est la méthode pour attirer l’attention de votre socionaute.

Le quatrième point, notamment pour le réseau social qu’est Facebook, est la publicité. C’est ce qu’on appelle les « Facebook Ads ». Leur avantage est qu’elles vous permettent de préciser votre cible, c’est-à-dire sa géo-localisation, son âge, ses centres d’intérêts, sa catégorie socio-professionnelle, en bref les éléments que Facebook vous demande lors de la création de votre compte.

Passer par la publicité dans l’objectif d’inciter votre internaute à suivre votre page est une bonne stratégie. En effet Facebook rendra votre publication plus visible. Si l’internaute est percuté par votre message alors il sera peut-être plus enclin à vous suivre, à aimer votre page. Sachez néanmoins que vous ne maîtrisez pas l’algorithme qui permet la publication dans le fil d’actualité des internautes. C’est Facebook qui décidera, tout en appliquant vos critères de filtrage, à qui il affichera votre message.

Malgré cet inconvénient les Facebook Ads restent encore un vecteur bon marché pour prospecter sur Internet.

Le cinquième et dernier point : pensez à engager vraiment la conversation. Il ne s’agit pas uniquement, pour vous, de pousser des articles avec quelques liens que vous avez trouvés la veille (on en voit trop souvent !). Vous devez être humain. Entreriez vous chez une personne sans rien dire, juste pour déposer une papier sur sa table qui vante vos mérites ? Non, évidemment !

Adoptez un ton, une personnalité et pensez à susciter la réaction.

Posez des questions via un sondage,  donner votre avis sur l’actualité (attention certains sujets fâchent rapidement, suivez mon regard), sur des événements qui se sont passés dans la vie publique ou dans votre métier. En fait, tout ce qui peut faire vivre votre page en intéressant votre fan, doit être publié. Une fois que la conversation sera engagée, vous verrez ceux qui sont vraiment vos fans s’impliquer. Ils aimeront, commenteront et partageront souvent vos publications. Peut-être qu’avec la viralité de votre publication vous aurez, un jour, la chance d’atteindre un influenceur, un blogueur très connu qui acceptera de partager votre dernière communication.

Résumons nous

  • rédigez du contenu ciblé, intéressant et distrayant
  • appliquez vous sur vos titres et accroches
  • recherchez des images qui percutent, choquent et attirent l’oeil
  • utilisez Facebook Ads comme allié
  • soyez humain, parlez régulièrement à votre communauté

Quittons nous avec cette image qui utilise quelques idées émises dans ce billet. Vendeur de thés, à vos claviers !

Pub pour le thé

Catégories

Auteurs

Vous souhaitez être informé sur la parution de nos nouveaux billets ?